Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 10:22

 

Radial 01

TO READ THIS ARTICLE IN ENGLISH PLEASE SCROLL DOWN 

---------------------------------------------------------------------

 

Le cercle est étroitement lié à une symbolique millénaire à laquelle il est impossible d’échapper. Il est d’abord symbole de précision. Il n’existe que si l’ensemble des points qui le composent sont tous parfaitement à la même distance de son centre. Il est la représentation des astres et de la puissance divine dans de nombreuses cultures. Ce n’est certainement pas un hasard si les menhirs de Stonehenge sont disposés en cercle.

 

Dans une dimension plus poétique, le cercle est une représentation schématique de la maternité, de la rondeur du ventre de la mère, de l’iris du regard maternel qui comble d’amour le bébé nouveau né.

 

Pour ce domaine aérien qui me touche, j’ai mentionné les astres et leurs courses dans l’univers. Mais de façon plus pratique, le cercle se retrouve dans la course de l’extrémité des pales de l’hélice. Ici la perfection de ce cercle est un gage de sécurité. Un déséquilibre d’une pale par rapport à l’autre engendrerait des vibrations qui pourraient avoir des conséquences dramatiques. La vérification de l’hélice est donc une étape incontournable de toute pré-vol. 

 

Radial 04

 

Cette longue introduction n’avait que pour but d’aborder un des cercles de l’aéronautique qui comporte selon moi une beauté et un art incroyable. Le cercle dont je vais vous parler maintenant est un concentré d’ingéniosité ultime, d’inventivité, d’adresse dans le travail et de beauté dans la réalisation. Même si ses premiers concepteurs n’étaient que dans une approche pragmatique de recherche d’efficacité. Il en résultat cependant un objet non seulement efficace mais beau.

 

L’aviation, depuis ses débuts, est à la recherche du moteur parfait. Celui qui permettrait d’avoir le cocktail rare de légèreté, énergie maximum, robustesse, consommation minimum; simplicité. On cherche encore !

 

Cependant, les pérégrinations du développement aéronautique ont menés les motoristes sur un chemin fort esthétique. Je ne suis pas le premier à penser que des objets industriels peuvent avoir une beauté intrinsèque. N’est-ce pas l’origine même de l’art du «design».

Au début, les moteurs utilisés étaient des constructions artisanales basés sur les premiers moteurs de voitures avec des cylindres en V, en ligne ou à plat. L'inconvénient de ces deux systèmes était que rapidement, pour avoir de la puissance, la multiplication des cylindres entrainait une augmentation importante du volume occupé par le moteur et aussi une problématique de refroidissement. Cela donna l’idée à certains de créer le moteur en étoile. 

 

Radial 03

 

Dés 1901, C. Manly produit un moteur de cinq cylindres. En 1903 J. Ellehammer produisit un moteur 3 cylindres et un 5 cylindres en 1907 pour motoriser son tri-plan.

Un des premiers grand noms des moteurs en étoiles fut Anzani que l’on retrouve sur le Blériot XI pour la première traversée de la Manche. Puis ce sera des entreprises maintenant célèbres comme Siemens, Gnome, Le Rhône, Bristol, Wright, Pratt & Whitney. Le développement continuera ainsi jusqu’à la fin de la deuxième guerre mondiale où l’avènement du jet allait changer la donne. Pour l’aviation générale, c’est une motorisation plus classique qui allait reprendre le dessus. L’esthétisme n’aura pas suffit à sauver le moteur en étoile.

 

Inscrit dans un cercle parfait, les cylindres rayonnent de façon parfaitement régulière autour de l’axe central. Profitant de l’espace entre eux, ils exposent au vent les ailettes de refroidissement tels des bractées de chardon. La simplicité générale permet de limiter les servitudes de fonctionnement tels que les tuyaux d'échappements et d’admissions. Epurant ainsi l’aspect général et gardant à la vue de tous la prouesse du concepteur et des mécaniciens.

 

Comme ces engins avaient pour caractéristique de favoriser le refroidissement par air, ils sont généralement très visibles en regardant l’avion de face. Un capot restreint apporte même un complément de ligne en soulignant le cercle maintenant évident.

 

Radial Pratt

 

Au cour de son développement le moteur en étoile se verra rajouter des cylindres, puis plusieurs couronnes de cylindres. Le développement ultime les fera plus ressembler à un épis de maïs qu’à une étoile mais cela n’est pas non plus exempt d’esthétisme.

 

Il n’est pas rare d’en retrouver en tant qu’objets décoratifs après une longue vie de labeur mécanique. C’est compréhensible et mérité.

 

Vous me pardonnerez, j’espère, cette petite divagation aéro-artistique. Lors d’un déplacement il y a quelques jours sur l’aérodrome de La Ferté Allais, j’ai croisé un magnifique exemplaire de ce type de moteur et je ne pouvais m'empêcher de le partager avec vous.

 

Bons vols, même si ce n’est que par le rêve.

 

Radial-Table

______________________________________________________________________

 

For thousands of years the circle has been in an intimate and inescapable relation with symbolics. To start with, it is a symbol of perfection. It can only exist if all the points composing it are perfectly at the same distance from its center. It is a representation of the cosmos and of divine power in many cultures. It is most certainly not a coincidence if the constructions of Stonehenge were placed in a circle.

 

In a more poetic dimension, the circle is a schematic representation of fertility, of the womb of the child carrying mother, of the iris looking in maternal love at the newborn baby.

 

For the aeronautical world, to which I’m getting, I mentioned the stars and their course in the universe. But in a simpler way, one can find a perfect circle in the pattern formed by the tips of thz propeller blades. In this case, the perfection of the circle is a garantee of safety. The least unbalance of one blade, in respect to the others, would induce vibrations with possible dramatic consequences. Thus making an inspection of the propeller a pre-flight necessity.

 

Radial 06

 

This long introduction only had the goal to mention one of the circles of aviation which, to me, is an art form full of beauty. The circle I am addressing now is the perfect blend of ingenious thinking, inventivity, workmanship and creative beauty. Even, if the first ones to conceive it only had a pragmatic goal of efficiency. The result was a product not only efficient but beautiful.

 

Aviation from its beginning has been in search of the perfect engine. The one having the rare combination of being light, powerful, strong, simple and a camel with gasoline. We are still searching !

Nonetheless, the different paths taken by the engineers have led them on a very esthetic way. I am not the first to believe industrial products can also have an intrinsic beauty. Is this not the origin of «design» ?

Originally, the engines used were made by craftsmen inspired by the first automobile engines; with cylinders in line, in a V or flat. Rapidly, these engines proved to have a weakness. In order to get more power, the addition of cylinders created problems of weight, bulk and cooling. This gave some the idea of the Radial engine.

 

As soon as 1901, C. Manly produced a five cylinder radial engine. In 1903, J. Ellehammer produced a 3 cylinder one and then a five cylinder one in 1907 to power his tri-plane.

One of the first celebrated motorists was Anzani, producer of the the three cylinder engine powering the Blériot XI for Louis Blériot’s famous English Chanel crossing. After that, other famous motorists appeared: Siemens, Gnome, Le Rhône,Bristol, Wright, Pratt & Whitney. Development would continue up to the end of WWII, where the rise of the jet plane was going to change things.

For general aviation, a more classic motorisation was going to prevail. Esthetics was not enough to save the radial engine. To get more and more power, the engineers would add more rings of cylinders to the point where the power could not outbalance weight, complexity and gas consumption in the face of jet or turbine engines.

 

Radial 07

 

Inside a perfect circle, the cylinders fan out in a regular pattern around the center point materialised by the propeller hub. Using the space between them, they expose their cooling fins to the wind as the bracts of a thistle. The simplicity of the layout enabled a reduced number of moving parts. The general aspect is purer and presents to the curious eye the talent of the conceiver and of the mechanics. Since these engines usually had the basic charectiristic of being air cooled, they are generally very visible when looking at the plane from the front.

 

As I mentioned before, during its development, the radial engine would gain several rings of cylinders. At the end it would look more like a corn cob than a star, but still had some charm to it.

It isn’t rare today to find some used as decorative objects after a long and laborious mechanical life. It is understandable and well deserved.

 

You will forgive me, I hope, for this aero-artistic rambling. When visiting La Ferté Allais, a few days ago, I crossed paths with a magnificent example of this type of engine and I could not restrain myself from sharing it with you.

 

Have nice flights if only in dreams.

Radial 02

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick Milward - dans ESSAIS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : QUALIFIED QUAIL'S BLOG
  • QUALIFIED QUAIL'S BLOG
  • : Le ciel est, pour moi, une inspiration constante. La joie que je retrouve à chaque fois que je vole, que ce soit aux commandes ou non, me comble et me soulage. Dans le ciel je trouve parfois les solutions à mes problèmes, mais quasiment toujours le calme et la sérénité. Je souhaite simplement partager avec vous quelques fruits de mes réflexions.
  • Contact

La Librairie des Inconnus

http://www.lalibrairiedesinconnus.com

Recherche

Articles Récents

  • BONNE ET HEUREUSE ANNÉE / HAPPY NEW YEAR
  • QUALIFIED QUAIL Le Livre / the Book
    COUVERTURE FRANÇAISE ET ANGLAISE / ENGLISH AND FRENCH COVERS TO READ IN ENGLISH PLEASE SCROLL DOWN _____________________________________________________ Cette année, le B-17 Qualified Quail est repartie en vol suis la forme d'un livre. Cette magnifique...
  • ELLE EST DE RETOUR !!! SHE HAS RETURNED !!!
    ENGLISH READERS PLEASE SCROLL DOWN Je suis heureux de vous annoncer la publication de : UN B-17 : QUALIFIED QUAIL Un seul devoir : Les ramener ! Le livre est maintenant disponible à la commande. Il est possible de le commander sur les grands sites de...
  • IL ARRIVE ! IT IS COMING !
    Voici les couverture ! L'ensemble arrive bientôt. A gauche la couverture de l'édition couverture rigide. A droite la couverture de l'édition couverture souple. Version française 216 pages avec de nombreuses photos et illustrations. Here are the covers...
  • PAS D'AILE SANS ELLES - 2
    Depuis ses origines, l'aviation se fait aussi au féminin. Les femmes ont jalonné son histoire avec gloire et dignité. Leurs noms sont inscrits en longue liste, et pourtant aujourd'hui elles sont loin de la parité dans le ciel. Les freins sont dans l'enfance,...
  • AMELIA - PREMIER VOL - FIRST FLIGHT
    TO READ THIS ARTICLE IN ENGLISH PLEASE SCROLL DOWN --------------------------------------------------------------------- Bonjour à tous, Mon prénom est Amelia et je souhaitais vous conter mes débuts aéronautiques. Mon père est un passionné depuis sa tendre...
  • LE SAUT - THE JUMP
    TO READ THIS ARTICLE IN ENGLISH PLEASE SCROLL TO THE BOTTOM ------------------------------------------------------------------------------------ Une expérience aéronautique de plus. Le parachutisme. De la façon dont je l’ai fait, on ne peut pas dire que...
  • UN FESTIVAL EN AVIATION / A FESTIVAL IN AVIATION
    G1 dans le ciel Vauclusien : G1 in the Vauclusien sky TO VIEW THIS ARTICLE IN ENGLISH PLEASE SCROLL DOWN ------------------------------------------------------------------------- Il y a un peu moins d’un an, dans cette tribune, je vous faisais part de...
  • SOLUTIONS EN AMONT - UPSTREAM SOLUTIONS
    TO READ THIS ARTICLE IN ENGLISH PLEASE SCROLL DOWN ----------------------------------------------------------------------------- Pas plus tard que la semaine dernière, je vous disais combien mon expérience de pilote était petite et mon envie de découvrir...
  • QU'ILS VOLENT !
    Avec plus de 310 heures d’avion et une dizaine d’heures d’ULM je suis toujours un bébé en terme d’expérience de pilotage. J’ai encore des milliers de choses à apprendre et de bonheurs à découvrir. En attendant, il y a une chose que je peux faire tout...