Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 00:00

For an English version of this article please go to the bottom of the page.

 

 

La prise de conscience fut très longue pour réaliser que cet avion, et plus particulièrement son équipage était fondamentalement à la base de ma passion.

 

Le 8 juin 1944, en pleine nuit, un équipage du British Bomber Command en mission de bombardement sur la gare de Versailles Matelots s’est écrasé en forêt de Rambouillet entre le village de Montfort l’Amaury et celui de Les Mesnuls.

 

Basé à Upwood, proche de Cambridge, l’avion immatriculé ND517 GT-E, un Avro Lancaster, appartenant au 156 Squadron de la Royal Air Force, décolla à 00h58.

Upwood-crest

 

L’équipage fut le suivant :

 

Canadian Squadron Leader: HOPTON Cecil George - Pilote – RCAF - DFC* – Service nr J/19003. Né à Montréal en 1918, il s’était engagé à Niagara Falls, Ontario. Il comptait 46 sorties opérationnelles.

 

Flight Lieutenant: CONLON William Michael - Navigateur n° 2 – RAF Volunteer Reserve DFC – Service nr 133539 – 23 ans de Littleborough, Lancashire

 

Sergeant:  CAMPBELL Ian - Mitrailleur – RAF Volunteer Reserve – Service nr 1822580.

Flight Sergeant: GIBBS Leslie Edward – RAF Volunteer Reserve – Service nr 1801366 – 22 ans de East Dulwich , London.

Flight Lieutenant: GILLIS Hartley David – Navigateur n° 1– RAF Volunteer Reserve – DFC - Service nr 170350 – 21 ans de Paddington, London.  

Warrant Officer: LARKINS Alfred Robert – Mitrailleur – RAF Volunteer Reserve – Service nr 1189479 – 29 ans de Ramsgate, Kent.

 

Flight Lieutenant: MOYES Peter James – Radio/Mitrailleur – RAF Volunteer Reserve – DFC - Service nr 160518.

Flight Lieutenant: WOOD David Telfer – Navigateur/ Bombardier – RAF – Service nr 51836 – 24 ans de Lundie, Angus.

 

156 Squadron était spécialisé dans le marquage de cibles pour aider les vagues de bombardements lourds. Ils étaient une des unités de « Pathfinders ». Mais ils assuraient aussi très régulièrement des missions de bombardements eux mêmes.

Plan 

 

Ce soir-là c’était une mission pour bombarder la zone de triage de la gare de Versailles Matelots. Cela se trouve juste à côté de la pièce d’eau des Suisses et du célèbre château de Versailles qu’il était interdit de toucher.

Je n’ai pas retrouvé les raisons du crash, flak, chasseur de nuit où incident technique. Néanmoins leur avion s’est écrasé en forêt de Rambouillet à proximité du lieu dit des Brulins. Malheureusement, il n’y eu aucun survivant.

Plan Versailles Matelots

Des habitants des Mesnuls furent témoins de la chute et au levé du jour, avec l’autorisation des autorités allemandes du village ils ont récupéré les corps pour les inhumer. Une cérémonie religieuse fut célébrée en l’église Saint Eloi des Mesnuls et ils furent enterrés dans le cimetière attenant.

Tombe Mesnuls

 

Anecdote : Madame Virginie Bianchini, un de ces personnages haut en couleur qui se distingue en de telles occasions, était la seule à avoir des aptitudes au piano et elle se proposa pour jouer l’harmonium de l’église afin d'agrémenter la cérémonie. L’officier allemand responsable du contrôle du village avait spécifiquement expliqué qu’il était autorisé de rendre hommage au décédés mais qu’en aucun cas il devait y avoir la moindre manifestation patriotique. Madame Bianchini bravant l’interdiction, joua « God Save the King » à la fin de la cérémonie. Devant le courroux de l’officier allemand, elle lui expliqua avec l’aplomb qui lui était coutumier qu’elle aurait joué l’hymne allemand si c’est lui qui était décédé. L’officier, assez respectueux des traditions, passa sur l’affaire.

 

Mais pourquoi cet avion ? Cet équipage ? Pourquoi ont-ils bercés ma jeunesse aéronautique ?

 

La réponse est simple : j’ai grandis dans ce village des Mesnuls. Au minimum chaque dimanche, et à bien d’autres occasions je suis passé devant cette tombe. Pendant des années je m’arrêtais régulièrement pour lire et relire les noms des membres de l’équipage et me laisser interpeler par ce sacrifice ultime.

J’avais eu l’occasion de discuter avec Madame Bianchini et avec d’autres témoins de l’évènement. Ils étaient mes voisins, le plombier de mes parents, etc.

Parallèlement, et sans le savoir, je passais de longues heures à jouer en forêt. Avec des amis de Monfort l’Amaury, il m’arrivait d’aller jouer en forêt aux Brulins. Nous aimions beaucoup car à cet endroit se trouvait une plantation de pins au milieu de laquelle se trouvaient des trous ressemblant fortement à des trous de bombardement. Le terrain était tourmenté. Cela nous servait de tremplins à vélo ou de scène de guerre pour nos jeux. Je ne savais pas du tout à l’époque que je jouais là ou étaient tombés les héros de mon village, que la scène de guerre en était réellement une. Le panneau qui se trouve là aujourd’hui n’y était pas encore.

Le lien se fit des années plus tard lorsque, pendant une de mes promenades forestières, je découvris le panneau et fit le rapprochement.

Panneau Brulins

Voilà pourquoi cet avion et cet équipage a bercé mon enfance et mes rêves aéronautiques. Les Héros de ce 8 juin 1944 ont posé dans mon esprit une des références initiales de ma passion.

Aujourd’hui, mon père enterré à quelques mètres d’eux me rappelle occasionnellement à leurs côtés et me permet de me souvenir du cadeau inestimable qu’ils nous ont donné, avec l’ensemble de leurs camarades.

 

NB : la tombe comporte aussi depuis 2005 le nom du F/L R. B. Leigh. Il était navigateur et faisait normalement partie de cet équipage. Le jour de la mission il ne pouvait se joindre à eux. A sa mort, une de ses dernières volontés était de rejoindre ses camarades et d’être enterré avec eux. Ce qui lui fut accordé.

 

Le Lancaster est un avion fondamentalement assez laid comme les ingénieurs anglais savaient parfois en produire. Mais ce fut une bête de somme extrêmement efficace avec une capacité d’emport extraordinaire pour l’époque. Le Lancaster pouvait emporter plus de bombe qu’un Boeing B-17. C’était un avion efficace et apprécié par ses équipages. Il était doté d’un équipage de 7 personnes.

 

Lancaster

Les informations techniques :

 

Motorisation : 4 moteurs V12 Rolls-Royce Merlin de 1280 ch unitaire.

Envergure : 31m

Longueur : 22m

Hauteur :6m

Vitesse : 450 km/h

Capacité d’emport : traditionnellement 8000 kg de bombes mais pouvant aller jusqu’à 10000 kg avec la « Grand Slam ».

 

Référence :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Avro_Lancaster

http://liberty-jeep.info/st%C3%A8les-monuments/

http://en.wikipedia.org/wiki/RAF_Upwood

http://www.rafupwood.co.uk/156squadron.htm

 

IN ENGLISH

 

It took a long time for me to be conscious of the fact that this plane, and mostly it’s crew, held an essential part in the birth of my passion.

On 8 June 1944, in the dark of the night, a crew from the British Bomber Command, on a bombing mission of the Versailles Matelots train station in France, crashed in the forest of Rambouillet between the villages of Montfort l’Amaury and Les Mesnuls.

Based at Upwood, near Cambridge, the plane tail number ND517, GT-E, an Avro Lancaster belonging to the 156 Squadron of the Royal Air Force, took off at 00h58.

The crew had the following members :

Canadian Squadron Leader:HOPTON Cecil George - Pilote – RCAF - DFC – Service nr J/19003. Born in Montréal in 1918, he enrolled at Niagara Falls, Ontario. He had 46 combat missions.

Flight Lieutenant: CONLON William Michael - Navigator n° 2 – RAF Volunteer Reserve DFC – Service nr 133539 – 23 years old from Littleborough, Lancashire.

Sergeant:  CAMPBELL Ian - Gunner – RAF Volunteer Reserve – Service nr 1822580.

Flight Sergeant: GIBBS Leslie Edward – RAF Volunteer Reserve – Service nr 1801366 – 22 years old from East Dulwich , London.

Flight Lieutenant: GILLIS Hartley David – Navigator n° 1– RAF Volunteer Reserve – DFC - Service nr 170350 – 21 years old from  Paddington, London.  

Warrant Officer: LARKINS Alfred Robert – Gunner – RAF Volunteer Reserve – Service nr 1189479 – 29 years old from Ramsgate, Kent.

Flight Lieutenant: MOYES Peter James – Radio/Gunner – RAF Volunteer Reserve – DFC - Service nr 160518.

Flight Lieutenant: WOOD David Telfer – Navigateur/ Bomber – RAF – Service nr 51836 – 24 years old from Lundie, Angus.

156 Squadron was specialized in target marking to help the bomber flights hit their targets. They were one of the Pathfinders. They also very regularly took up normal bombing missions.

That night, the mission was to bomb the rail yards of the Versailles Matelots station. They are near the Pièce d’Eau des Suisses and the famous chateau of Versailles, a forbidden target.

I haven’t found the reasons of the crash : flak, german night fighters or technical problems. Nonetheless the plane crashed in the forest of Rambouillet near a section called the Brulins. Unfortunately there were no survivors.

Some villagers of Les Mesnuls were witnesses of the fall and at sunrise, with the prior agreement of the local German officers went in the forest to collect the remains of the crew for burial. A religious ceremony was held in the Saint Eloi church of Les Mesnuls and they were buried after that in the cemetery next to the church.

Interesting fact : Madame Virginie Bianchini, one of these incredible characters who always rise in troubled times was the only one around who mastered the piano. She thus volunteered to play the church organ. The German officer overseeing the process was very clear in the fact that honoring the crew was ok but there was not to be the least patriotic outburst or severe punishment would be taken. But that was not what would stop Madame Bianchini. At the end of the ceremony she played « God Save the King ». Confronted by the very mad officer she explained that had it been him she would have played the German anthem. The officer let the matter rest.

But why this plane, this crew ? Why were they at the origins of my passion for flight ?

The answer is quite simple. I grew up in the village of Les Mesnuls. At a minimum every Sunday, and on many more occasions I was to pass in front of the tomb.

For years, I would regularly stop to read, and read again, the names engraved on the stone and reflect on this ultimate sacrifice.

I had the chance to talk to Madame Bianchini and with other witnesses of the event. They were my neigbors, my parents plumber, etc.

Meanwhile, unknowingly, I spent many hours playing in the forest of Rambouillet. With friends from Montfort L’Amaury, I sometimes played in the section called Les Brulins. We enjoyed this part of the forest because there was a specific area planted with pine trees and with many holes that looked like bomb holes. This was great for our war games or for bicycle jumps. I didn’t know at the time that our war game zone was an actual war zone where the Lancaster crashed many years before. It was the place where the war hereos of my village lost their lives. The sign that is there now did not exist at the time.

It is only many years later that the links were made in my mind when during a walk in the forest I discovered the sign that was put up.

That is why this plane and its crew are part of the birth of my passion for flight. The hereos of 8 June 1944 had created a lasting reference and ideal to build my passion.

Today, my father is buried just a few yards away and draws me back to them, making me remember the priceless gift these men gave to us, as all those who fell with them.

Note : Since 2005 the tomb carries a new name. It is the one of F/L R. B. Leigh. He was part of the crew as navigator and should normally have been on that flight. On the day of the mission he was excused (reasons not recorded). When he died, one of his last wishes was to be buried with his comrades. His request was granted and he joined them during an official ceremony.

The Lancaster was on the whole a rather ungainly plane of the kind that British engineers produced on several occasions. But it was a fantastic workhorse with a larger load capacity than the Boeing B-17. At the end of the war it could even carry the 10000 kg Grand Slam bomb. It was operated a crew of seven. It was an efficient place, appreciated by its crews.

Technical information :

Engines : 4 V12 Rolls-Royce Merlin 1280 hp engines.

Wingspan : 31m

Length : 22m

Hight :6m

Speed : 450 km/h

Capacity : traditionally 8000 kg but could go up to 10000 kg with the « Grand Slam ». 

Reference :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Avro_Lancaster

http://liberty-jeep.info/st%C3%A8les-monuments/

http://en.wikipedia.org/wiki/RAF_Upwood

http://www.rafupwood.co.uk/156squadron.htm

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick Milward - dans HISTOIRE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : QUALIFIED QUAIL'S BLOG
  • QUALIFIED QUAIL'S BLOG
  • : Le ciel est, pour moi, une inspiration constante. La joie que je retrouve à chaque fois que je vole, que ce soit aux commandes ou non, me comble et me soulage. Dans le ciel je trouve parfois les solutions à mes problèmes, mais quasiment toujours le calme et la sérénité. Je souhaite simplement partager avec vous quelques fruits de mes réflexions.
  • Contact

La Librairie des Inconnus

http://www.lalibrairiedesinconnus.com

Recherche

Articles Récents

  • BONNE ET HEUREUSE ANNÉE / HAPPY NEW YEAR
  • QUALIFIED QUAIL Le Livre / the Book
    COUVERTURE FRANÇAISE ET ANGLAISE / ENGLISH AND FRENCH COVERS TO READ IN ENGLISH PLEASE SCROLL DOWN _____________________________________________________ Cette année, le B-17 Qualified Quail est repartie en vol suis la forme d'un livre. Cette magnifique...
  • ELLE EST DE RETOUR !!! SHE HAS RETURNED !!!
    ENGLISH READERS PLEASE SCROLL DOWN Je suis heureux de vous annoncer la publication de : UN B-17 : QUALIFIED QUAIL Un seul devoir : Les ramener ! Le livre est maintenant disponible à la commande. Il est possible de le commander sur les grands sites de...
  • IL ARRIVE ! IT IS COMING !
    Voici les couverture ! L'ensemble arrive bientôt. A gauche la couverture de l'édition couverture rigide. A droite la couverture de l'édition couverture souple. Version française 216 pages avec de nombreuses photos et illustrations. Here are the covers...
  • PAS D'AILE SANS ELLES - 2
    Depuis ses origines, l'aviation se fait aussi au féminin. Les femmes ont jalonné son histoire avec gloire et dignité. Leurs noms sont inscrits en longue liste, et pourtant aujourd'hui elles sont loin de la parité dans le ciel. Les freins sont dans l'enfance,...
  • AMELIA - PREMIER VOL - FIRST FLIGHT
    TO READ THIS ARTICLE IN ENGLISH PLEASE SCROLL DOWN --------------------------------------------------------------------- Bonjour à tous, Mon prénom est Amelia et je souhaitais vous conter mes débuts aéronautiques. Mon père est un passionné depuis sa tendre...
  • LE SAUT - THE JUMP
    TO READ THIS ARTICLE IN ENGLISH PLEASE SCROLL TO THE BOTTOM ------------------------------------------------------------------------------------ Une expérience aéronautique de plus. Le parachutisme. De la façon dont je l’ai fait, on ne peut pas dire que...
  • UN FESTIVAL EN AVIATION / A FESTIVAL IN AVIATION
    G1 dans le ciel Vauclusien : G1 in the Vauclusien sky TO VIEW THIS ARTICLE IN ENGLISH PLEASE SCROLL DOWN ------------------------------------------------------------------------- Il y a un peu moins d’un an, dans cette tribune, je vous faisais part de...
  • SOLUTIONS EN AMONT - UPSTREAM SOLUTIONS
    TO READ THIS ARTICLE IN ENGLISH PLEASE SCROLL DOWN ----------------------------------------------------------------------------- Pas plus tard que la semaine dernière, je vous disais combien mon expérience de pilote était petite et mon envie de découvrir...
  • QU'ILS VOLENT !
    Avec plus de 310 heures d’avion et une dizaine d’heures d’ULM je suis toujours un bébé en terme d’expérience de pilotage. J’ai encore des milliers de choses à apprendre et de bonheurs à découvrir. En attendant, il y a une chose que je peux faire tout...