Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 04:14

Q-Quail Leather - 2

POUR LIRE CET ARTICLE EN FRANÇAIS

VEUILLEZ DESCENDRE EN BAS DE PAGE 

---------------------------------------------------------------------

 

It was meant to be the end, or rather a conclusion. This trip was meant to help me bring to a conclusion an article about B-17G 42-97851 Qualified Quail. An article I was planning to give to you for reading about now. It was not the case. Much to the contrary. The day after Veterans Day, I believe is a right time to keep you updated.

 

I was facing my car just a couple yards away. Behind me was the door of Owen Cooper’s house. Nonetheless, I had a feeling the distance was a thousand times greater, my brain was in overspeed. While I was walking this short distance I was calling back from memory what had happened during the 6 preceding days. Fascinating.

 

But let’s start from the beginning.

 

A few months ago, while watching a film that has no relation to aviation, it hit me as an evidence. After two years of research, I had finaly rebuilt the full story of Qualified Quail, the bomber of my flight jacket. I had its full curriculum from its birth in California, to its demise in the north of France, including details of its 72 missions. While doing this research, I even was very lucky to contact 3 veterans who did some of their missions on the Quail. With one in particular I even had long phone calls, absolutely mind blasting. Then came this film I mentioned above, the story of two fans searching for their favorite artist. It became evident. I had, in order to finish the story of this plane, to meet these men. If not, I would not be honoring the memory of all the crews; an elementary duty. The decision was made and I started to organize the trip.

 

Loyless Tail Gun Quail

Roy E. Loyless

 

This is how, last October 8th, I was about an hour west of San Antonio, Texas. My first meeting was to be with Mr. Roy Loyless. He was a tail gunner for his crew and flew a few missions on the Quail. As if it was normal, he housed me for three days and had me meet his family. Me ! A complete stranger. Those were three days of strong emotions, of laughs and sharing. Roy let me explore his memory, and rekindle a few difficult moments of his past. I admire his courage at going over these old stories. Here is one of the moving moments that I will share with you now:

«We had arrived in England after a scary crossing of the Atlantic. After our first night, we were awoken by a terrific noise. Running out of our tents we discovered an incredible site. In the sky, above our heads, hundreds of B-17s were forming up for a mission to strike Germany. We were sure that with so many planes the war would be ended before we could go on our first mission. With this in mind, on my first mission of 8 September 1944, I thought it was going to be a piece of cake. Taking off and assembling went fine. We headed for Ludwigshafen and a chemical plant. Even the first shots from the German anti air canons dis not impress me much. We felt so strong, almost invincible. All this changed in the blink of an eye. In front of me, off our wing in the formation, an other B-17 exploded in mid air. It had received a direct hit. No survivor. It was not a piece of cake anymore ...»

 

Qualified-Quail Pictures 2364

Roy E. Loyless

 

A couple of days later, I was near Baltimore, Maryland, where I met Mr. Owen Cooper. He had been a bomber/navigator for his crew and also flew a few missions on board Qualified Quail. Owen gave me a lot of information and documents to help put together the story of this plane. Mrs. Cooper and himself made themselves available. Here also I lived a few very moving moments.

Almost seventy years after, Owen still has trouble talking about some things. Such as the time he witnessed the fall of Silver Dollar, an other B-17 from the 546th Bomb Squadron, when handing me the picture. The plane got its elevators and rudder torn off by the bombs from a plane above. In the picture we see it starting its fall. There will only be to two survivors of the 10 men on board.

 

From Qual Quail - O-Cooper 1

Silver Dollar

 

This is why, when leaving Owen Cooper’s house, I was a bit bewildered. In 6 days, as if it was normal, these 2 men had opened the doors of their memories to me. But also the doors of their luck, of their happiness to have survived, but also of their permanent terrors of the time. Looking at it with 70 years of peace, I feel grateful and I owe them, and all the others, more than just the factual story of a plane.

 

What was to be the end of a story, the final touch, is really the beginning. Since this trip, I have found and contacted other veterans of the Quail or their families. I have now enlarged the circle and the History of Qualified Quail and its crew is getting richer.

 

So, you will not be getting the story mow. But I promise you will get its History.

 

Qualified-Quail Pictures 2366

Owen G. Cooper

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Cela devait être la fin, ou plutôt, une conclusion. Ce voyage devait me permettre d’apporter une conclusion à un article sur la carrière du B-17G 42-97851 Qualified Quail. Un article que je comptais livrer à votre lecture en ce moment. Il n’en fut rien. Bien au contraire. Ce lendemain de fête du 11 Novembre me parait un bon moment de vous en parler.

 

Ma voiture était devant moi, à deux mètres. Derrière moi, il y avait la porte de la maison d’Owen Cooper. Cependant, j’eus l’impression que cette distance était mille fois plus longue tellement mon cerveau était en survitesse. Pendant que je franchissais cette distance minime je rappelais de ma mémoire ce qui s’était passé pendant les six derniers jours. Hallucinant !

 

Mais reprenons par le commencement.

 

Il y a plusieurs mois, en regardant un film émouvant qui n’a rien à voir avec l’aviation, je fus frappé par une évidence. Après deux ans de recherches, j’avais enfin reconstitué tout l’historique de Qualified Quail, le bombardier de mon blouson. J’avais son curriculum de sa naissance en Californie à sa mort en France, en passant par ses soixante-douze missions. En effectuant cette recherche, j’eus même la chance de prendre contact avec trois anciens combattants ayant effectué des missions à son bord. Avec l’un en particulier, j’eus même de longs échanges téléphoniques, absolument passionnants. Puis vint ce fameux film, qui est l’histoire d’une quête d’un artiste disparu par deux passionnés. Cela devint une évidence. Je devais, pour terminer l’histoire de l’avion, rencontrer ces hommes. Faute de quoi, je manquerais à un devoir de mémoire le plus élémentaire. Décision prise j’organisais mon voyage.

 

qualifiedquailcrew

Loyless kneeling second from the left.

Loyless à genou, deuxième en partant de la gauche.

 

C’est ainsi que le 8 octobre dernier je me retrouvais à une heure de route à l’Ouest de San Antonio au Texas. Ma première rencontre devait se faire avec Roy Loyless. Il fut Mitrailleur arrière pour son équipage et effectua plusieurs vols à bord de Qualified Quail. Comme si c’était normal, il m’accueillit chez lui pendant trois jours et me fit rencontrer sa famille. Moi, un parfait étranger. Ce furent trois jours d’émotions fortes, de rires, de partage. Roy accepta que j’explore sa mémoire, que je ravive certains moments pénibles pour lui. J’admirais son courage de ressasser ces histoires anciennes. De son témoignage, voici une des remarques très émouvantes que je vous livre:

«Nous arrivâmes en Angleterre après une traversée de l'Atlantique un peu angoissante. Le lendemain matin de notre première nuit,nous fûmes réveillés par un bruit assourdissant. En nous précipitant en dehors de nos grandes tentes, nous découvrîmes un spectacle époustouflant. Dans le ciel, au-dessus de nos têtes, des centaines de B-17 se rassemblaient pour partir en mission sur l’Allemagne. Nous fûmes persuadés qu’avec autant d’avions la guerre allait se terminer avant que nous puissions y prendre part. Avec cela en tête, lors de ma première mission le 8 septembre 1944, je me dis que cela allait être du gâteau. Le décollage et le rassemblement de l’armada se passa bien. Nous prîmes le cap sur notre cible à Ludwigshafen, une usine chimique. Même les premiers tirs de DCA en territoires ennemis ne m'impressionnaient pas beaucoup tellement nous avions ce sentiment d’invincibilité. Mais tout cela changea en un clin d’œil. Devant mes yeux, notre voisin de formation éclata en plein vol. Touché par un tir de DCA. Aucun survivant. Ce n’était plus du gâteau...»

 

qualifq

 

Quelques jours plus tard, je me trouvais proche de la ville de Baltimore où j’ai rencontré Owen Cooper. Il fut Navigateur Bombardier pour son équipage et lui aussi effectua plusieurs vols à bord de Qualified Quail. Owen m’a donné beaucoup d’informations et de documents pour étayer l’histoire de Qualified Quail. Madame Cooper et lui-même furent incroyablement disponibles et ouverts. Ici aussi j’ai vécu des moments très émouvants. Quasiment soixante-dix ans après, Owen a encore du mal à raconter certaines choses, comme lorsqu’il me relate la chute de Silver Dollar, un B-17 du 546th Bomb Squadron en me donnant la photo. L’avion a l'empennage totalement arraché par des bombes larguées d’un avion au-dessus. On le voit commencer sa chute inexorable. Il n’y aura que deux survivants sur les dix personnes à bord.

 

Voilà pourquoi, en sortant de chez Owen Cooper, je suis un peu secoué. En 6 jours, comme si c’était normal, ces deux hommes m’ont ouvert la porte de leurs souvenirs, de leurs chances, de leurs bonheurs d’avoir survécu mais aussi de la terreur permanente qui les habitait. Avec le recul de près de soixante-dix ans de paix, je leur dois, à eux comme aux autres équipages, plus qu’une simple histoire factuelle d’un avion..

 

Ce qui devait être la fin d’une histoire, la touche finale, est réellement le début. Depuis ce voyage, j’ai retrouvé la trace d’autres membres d’équipages ou de leurs familles. Je suis maintenant en contact avec d’autres personnes et l’histoire de Qualified Quail et de ses équipages continue à s’enrichir.

  

Vous n’aurez donc pas son histoire maintenant. Mais je vous promets que vous aurez son Histoire.

 

QQ united

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick Milward - dans HISTOIRE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : QUALIFIED QUAIL'S BLOG
  • QUALIFIED QUAIL'S BLOG
  • : Le ciel est, pour moi, une inspiration constante. La joie que je retrouve à chaque fois que je vole, que ce soit aux commandes ou non, me comble et me soulage. Dans le ciel je trouve parfois les solutions à mes problèmes, mais quasiment toujours le calme et la sérénité. Je souhaite simplement partager avec vous quelques fruits de mes réflexions.
  • Contact

La Librairie des Inconnus

http://www.lalibrairiedesinconnus.com

Recherche

Articles Récents

  • BONNE ET HEUREUSE ANNÉE / HAPPY NEW YEAR
  • QUALIFIED QUAIL Le Livre / the Book
    COUVERTURE FRANÇAISE ET ANGLAISE / ENGLISH AND FRENCH COVERS TO READ IN ENGLISH PLEASE SCROLL DOWN _____________________________________________________ Cette année, le B-17 Qualified Quail est repartie en vol suis la forme d'un livre. Cette magnifique...
  • ELLE EST DE RETOUR !!! SHE HAS RETURNED !!!
    ENGLISH READERS PLEASE SCROLL DOWN Je suis heureux de vous annoncer la publication de : UN B-17 : QUALIFIED QUAIL Un seul devoir : Les ramener ! Le livre est maintenant disponible à la commande. Il est possible de le commander sur les grands sites de...
  • IL ARRIVE ! IT IS COMING !
    Voici les couverture ! L'ensemble arrive bientôt. A gauche la couverture de l'édition couverture rigide. A droite la couverture de l'édition couverture souple. Version française 216 pages avec de nombreuses photos et illustrations. Here are the covers...
  • PAS D'AILE SANS ELLES - 2
    Depuis ses origines, l'aviation se fait aussi au féminin. Les femmes ont jalonné son histoire avec gloire et dignité. Leurs noms sont inscrits en longue liste, et pourtant aujourd'hui elles sont loin de la parité dans le ciel. Les freins sont dans l'enfance,...
  • AMELIA - PREMIER VOL - FIRST FLIGHT
    TO READ THIS ARTICLE IN ENGLISH PLEASE SCROLL DOWN --------------------------------------------------------------------- Bonjour à tous, Mon prénom est Amelia et je souhaitais vous conter mes débuts aéronautiques. Mon père est un passionné depuis sa tendre...
  • LE SAUT - THE JUMP
    TO READ THIS ARTICLE IN ENGLISH PLEASE SCROLL TO THE BOTTOM ------------------------------------------------------------------------------------ Une expérience aéronautique de plus. Le parachutisme. De la façon dont je l’ai fait, on ne peut pas dire que...
  • UN FESTIVAL EN AVIATION / A FESTIVAL IN AVIATION
    G1 dans le ciel Vauclusien : G1 in the Vauclusien sky TO VIEW THIS ARTICLE IN ENGLISH PLEASE SCROLL DOWN ------------------------------------------------------------------------- Il y a un peu moins d’un an, dans cette tribune, je vous faisais part de...
  • SOLUTIONS EN AMONT - UPSTREAM SOLUTIONS
    TO READ THIS ARTICLE IN ENGLISH PLEASE SCROLL DOWN ----------------------------------------------------------------------------- Pas plus tard que la semaine dernière, je vous disais combien mon expérience de pilote était petite et mon envie de découvrir...
  • QU'ILS VOLENT !
    Avec plus de 310 heures d’avion et une dizaine d’heures d’ULM je suis toujours un bébé en terme d’expérience de pilotage. J’ai encore des milliers de choses à apprendre et de bonheurs à découvrir. En attendant, il y a une chose que je peux faire tout...